Mar 13, 2020 | Entrepreneuriat

Coronavirus et Entreprise : comment éviter la faillite et adapter son activité

Information Coronavirus

Vous avez le droit de ne rien faire pendant cette crise, de vous sentir démotivé, de relâcher la pression pour mieux dormir, de profiter simplement de petits moments en famille ou bien méditer, lire, peindre…

Mais si vous êtes motivé, c’est le moment de digitaliser votre activité !

Quasiment tous les secteurs peuvent s’adapter à cette crise avec un peu d’imagination. Vous êtes jardinier, coiffeur, formateur, photographe, énergéticien, professeur de yoga…. ?

C’est le moment de créer votre communauté, du contenu gratuit pour attirer votre cible sur le long terme, de proposer des services en ligne… Et je peux vous aider.

Prenez soin de vous !

Le coronavirus sème la panique pour la population, tous les commerçants, les entrepreneurs, les artisans… Vous avez peur de faire faillite, de mettre la clé sous la porte. Que votre activité soit ancienne ou récente, la situation est très difficile, les insomnies commencent, la peur de ne plus nourrir votre famille, de ne plus payer les factures s’est installée.

Coronavirus : pourquoi il faut agir maintenant

Tout d’abord, je tiens à vous partager un article très intéressant afin de comprendre pourquoi il faut agir très rapidement, sans semer la panique et la phychose.

Personnellement, je trouve les chiffres ridicules par rapport à d’autres maladies mais il faut voir les choses autrement. Le coronavirus est là. Il est caché et croît de façon exponentielle.

L’auteur évalue la situation différemment pour analyser le nombre de cas potentiels par pays. Il explique comment l’Asie est parvenue à diviser le nombre de cas contaminés et de morts par 10. Il décrit à quoi ressemble un système de santé débordé. Comment calculer le risque de contamination dans une entreprise par rapport au nombre de salariés. Et tous les conseils pour éviter l’infection.

Article, traduit en français, Coronavirus : pourquoi il faut agir maintenant

Ce qu’il faut retenir :

  • Chaque jour compte
  • Il faut s’inspirer des pays qui ont réagit avec une efficacité extrême
  • Limiter les déplacements
  • Favoriser le télétravail
  • Les pays préparés verront un taux de mortalité de ~ 0,5% (Corée du Sud) à 0,9% (reste de la Chine)
  • Les pays débordés auront un taux de mortalité entre ~ 3% ~ 5%
  • A Wuhan, il y a un délai de 12 jours entre le moment où le verrouillage a été annoncé et le moment où les cas officiels ont commencé à baisser

Coronavirus et Entreprise : ce que décide l’Etat

Face à l’épidémie du Coronavirus COVID-19, le gouvernement a mis en place des mesures de soutien immédiates aux entreprises :

  • Des délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts) ;
  • Dans les situations les plus difficiles, des remises d’impôts directs pouvant être décidées dans le cadre d’un examen individualisé des demandes ;
  • Un soutien de l’État et de la banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires ;
  • La mobilisation de Bpifrance pour garantir des lignes de trésorerie bancaires dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie ;
  • Le maintien de l’emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé ;
  • L’appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs par le médiateur des entreprises ;
  • La reconnaissance par l’État du Coronavirus comme un cas de force majeure pour ses marchés publics. En conséquence, pour tous les marchés publics d’État, les pénalités de retards ne seront pas appliquées.

Retrouvez les coordonnées pour être accompagné dans vos démarches.

Coronavirus et Entreprise : comment éviter la faillite ?

Lors de son allocution aux Français, jeudi 12 mars, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’un dispositif du chômage partiel et le report des cotisations sociales pour sécuriser la trésorerie. Eviter des faillites en cascade dans les secteurs les plus touchés par le coronavirus est une priorité.

« Nous ferons tout ce qui est nécessaire et même plus », a affirmé Bruno Le Maire à l’antenne de BFM et RMC. Les mesures économiques vont coûter des dizaines de milliards d’euros.

La Banque Publique d’Investissement se porte caution sur 90% des prêts accordés aux entreprises pour que les banques ne coupent pas les financements et les crédits. Numéro vert : 0 969 370 240

Toutes ces mesures rassurent un peu les entreprises sur le court terme mais il faut penser à l’avenir. Toutes ces entreprises qui sont obligées de fermer, celles qui voient leur chiffre d’affaires baisser de 90%, auront du mal à remonter. L’idéal serait de supprimer carrément certaines échéances, de suspendre le malus des CDD pour remonter la pente, une fois la crise passée.

Le Président a dit a 3 reprises : « Quoi qu’il en coûte ».

Mettre en place le télétravail

Les entreprises qui ont de la chance de ne pas être fortement impactées par le coronavirus, mettre leurs équipes en télétravail est la meilleure chose à faire.

Télétravail : quels logiciels utiliser pour communiquer à distance ?

Des outils comme Zoom, Skype, Loom… sont gratuits ou à prix raisonnables pour faire de la visioconférence.

Coronavirus et entreprise : adapter son activité

Toutes les entreprises ne pourront malheureusement pas s’adapter à la situation mais pour d’autres c’est le moment de trouver des alternatives, de s’adapter à la crise.

Les petites commerces alimentaires peuvent préparer les commandes à emporter à l’avance afin d’éviter la peur de la file d’attente, rassurer les clients. On a bien compris, il faut rester chez soi le plus possible mais il faut quand même continuer de manger, s’approvisionner.

Les événements, concerts, rassemblements… si l’événement le permet, organisez-le en ligne, sur des plateformes spécialisées ou en live sur les réseaux sociaux.

Les formations en présentiel doivent se basculer en ligne.

Les thérapies énergétiques pratiquées en cabinet, les psychologues… : profitez-en pour proposer vos soins/services à distance.

Coronavirus et entrepreneurs : ne pas abandonner

Cela va sûrement être très difficile pour certains secteurs mais ce n’est pas le moment de baisser les bras.

Faites le bilan, réfléchissez à votre vision, revoyez vos dépenses et limitez vos frais au strict minimum.

Continuez à entretenir vos liens avec votre communauté sur les réseaux sociaux, vos clients.

Réfléchissez à de nouvelles idées, de nouveaux services, de nouveaux produits… Préparez votre plan d’acions pour le second semestre.

Cette peur doit vous donner la force de continuer, trouver des solutions.

Pour ceux qui peuvent se le permettre, c’est peut-être l’occasion de lâcher prise, de profiter de votre famille.

Travail à la maison : 15 astuces pour être productif

Travail à la maison : 15 astuces pour être productif

Je travaille à la maison, à mon compte, depuis plus d'un an maintenant et j'aimerais partager avec vous mes conseils pour bien travailler chez soi, être productif et comment éviter les distractions. Cela vous évitera de faire les erreurs que j'ai faites... comme par...

11 raisons de créer un site web pour son entreprise

11 raisons de créer un site web pour son entreprise

Un site web n’est pas une dépense mais un investissement rentable. Aujourd’hui encore, beaucoup trop d’entrepreneurs ne réalisent pas l’importance d’avoir un site web professionnel. J'entends souvent dire «J'ai pas besoin d'un site web, j'ai beaucoup de clients» ou...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *